Blog Arash Derambarsh élu à Courbevoie

Blog Arash Derambarsh élu à Courbevoie

Tag: Courbevoie (Page 1 of 3)

Courbevoie City becomes a world leader in the fight against food waste thanks to Arash Derambarsh

Courbevoie est devenue un leader mondial dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

En seulement 4 années, plus de 400.000 repas ont été sauvés et distribués aux associations caritatives.

« Approximately 16% of people in France suffer from food insecurity (according to the 2022 survey conducted by CREDOC, the Research Centre for the Study and Observation of Living Conditions), and Courbevoie Town Council has therefore decided to address the issue with strength and conviction.

The local community is keen to come together to tackle food insecurity.

In 2023, it is inconceivable to waste food when so many people are suffering and dying of hunger.

In 2020, we took action to reduce food waste in our community and voted to introduce several commitment charters to encourage local supermarkets, hospitals and school canteens to join our endeavour.

The success of our relentless combined efforts, led by myself and my deputy, Arash Derambarsh, is reflected by the fact that in just two years (between 2021 and 2022), approximately 250,000 meals that would otherwise have been thrown away were distributed in Courbevoie.

We have gained the support of both charities and public and private businesses in our pioneering endeavour. I encourage each and every one of you to commit to this immense undertaking to reduce food waste in the interests of our community ».

Jacques Kossowski (Mayor of Courbevoie City)

Le 31 octobre 2019, Prix Nobel du développement durable : l’avocat Arash Derambarsh était récompensé !

Arash Derambarsh, avocat au barreau de Paris à l’origine de la loi contre le gaspillage alimentaire en 2016, sera récompensé du prix Win Win, l’équivalent du Nobel pour le développement durable.

C’est un avocat français qui va décrocher le « Nobel » du développement durable. Le prestigieux « Win Win », lui sera, en effet, décerné, jeudi 31 octobre, par la ville suédoise de Göteborg. Inscrit au barreau de Paris, Arash Derambarsh va être récompensé pour « son travail constant et son engagement sans faille pour la cause alimentaire » .

C’est la première fois qu’un Français va recevoir le prix, qui est l’équivalent du Nobel pour le développement durable, annonce Le Figaro. Des personnalités internationales de premier plan l’ont reçu par le passé : l’ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan en 2011, l’ancien vice-président des États-Unis Al-Gore en 2007 ou encore le maire de Séoul, Park Wan-soon, en 2016.

Arash Derambarsh, qui a prêté serment à la Cour d’appel de Paris en 2018, est à l’initiative de la loi votée en 2016 contre le gaspillage alimentaire, une réussite qui a inspiré d’autres pays dans le monde. L’avocat au barreau de Paris, élu à Courbevoie, est aussi à l’origine de deux pétitions majeures, l’une française avec plus de 200.000 signatures, l’autre, européenne avec plus de 1,6 million de soutiens. Il ambitionne aujourd’hui de transposer la loi à un niveau européen.

Cette loi permet de distribuer plus de 10 millions de repas chaque année aux associations et d’augmenter les dons alimentaires de 22 % en France.

L’avocat a été classé en 2016 parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde dans le classement du magazine américain Foreign Policy. Il vient par ailleurs de faire son entrée dans le Who’s Who, l’annuaire des personnalités françaises.

Crédit : RTL

Valérie PECRESSE nomme Arash DERAMBARSH chargé de mission pour la lutte contre le gaspillage alimentaire en Île-de-France

La région Île-de-France vient de nommer un responsable anti-gaspillage alimentaire !

Valérie Pécresse a officiellement nommé Arash Derambarsh (photo) chargé de mission pour la lutte contre le gaspillage alimentaire en Île-de-France.

L’intéressé, qui est également adjoint LR au maire de Courbevoie, devra étendre au territoire francilien la charte qu’il a fait adopter dans sa ville, en partenariat avec la grande distribution et les restaurateurs. En récupérant des aliments encore sains, mais qui allaient être jetés, elle a permis de sauver l’équivalent de 300.000 repas depuis 2020.

Cette nourriture a été attribuée aux associations humanitaires de cette commune des Hauts-de-Seine.

Interview d’Arash Derambarsh sur France 3 : Courbevoie est une ville référence contre le gaspillage alimentaire

Interview d’Arash Derambarsh : « Courbevoie est une ville référence dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ».

Grâce à notre travail, la ville de Courbevoie a officialisé le chiffre de plus de 300.000 repas sauvés et redistribués aux associations caritatives et aux démunis depuis 2020.

La Ville de Courbevoie est devenue pionnière dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en Europe en seulement 3 ans. Merci à Monsieur le Maire Jacques Kossowski pour son soutien et à tous nos amis et collègues élus ! Ainsi qu’à tous les supermarchés, les Start-up (PHENIX, FullSoon, Linkee), les associations et les fonctionnaires !

Copyright France 3

Arash Derambarsh et Dentsu distribuent 2000 cartables et livres aux enfants à Courbevoie – vidéo 2023

« Courbevoie : cette année, il y avait des livres dans les 2 000 cartables offerts » (Le Parisien) : Arash Derambarsh a organisé pour la huitième année consécutive une distribution de 2000 cartables pour des familles de Courbevoie. Mais cette année, 2000 livres ont été distribués avec les cartables grâce au soutien de Sandrine Peney (adjointe au maire en charge de la Culture) et aux équipes de « Courbevoie Évent ».

Merci à Yaël JACQUEY-DEHAESE et à « IT 4 Girls » (formation de développeur pour les jeunes enfants). Remerciements aux partenaires « Carrefour », « Franprix », « le Rugby Club de Courbevoie » et aux parrains Hassane Kolingar (Racing 92), Ryan Chapuis (Stade Français), Cameron Woki (Racing 92) et Gaël Fickou (Racing 92).

Et Remerciements à tous les bénévoles et soutiens dont : – Monsieur le Maire Jacques KOSSOWSKI – Fatimé KOLINGAR – Bénédicte GEORGES – Cyril ROUSSET – le CMJ de Courbevoie – Christian COQUART – Gregory GUYOT – Amelie BRUDO – Marine BRANGBOUR – Aïda JAVANBAKHT – Bertrand NICOL – Alain de LABACA – Annie KOUYOUMDJIAN – Basile de LABACA – Emma NEAU

Arash DERAMBARSH et ses amis bénévoles distribuent 2000 cartables et livres aux enfants de Courbevoie

« Courbevoie : cette année, il y avait des livres dans les 2 000 cartables offerts » (Le Parisien par Elisa Ramonet le 21 juin 2023)

Arash Derambarsh a organisé pour la huitième année consécutive une distribution de cartables pour des familles de Courbevoie. Des livres ont remplacé des fournitures, ce mercredi.

Affiche distribution cartables 2023

La distribution débutait à midi mais certaines familles ont fait la queue depuis 9h30, ce mercredi, devant le centre événementiel de Courbevoie pour récupérer les 2 000 cartables offerts dans le cadre de l’opération « Rentrée pour tous ».

Le succès de ce dispositif, initié pour la huitième édition par Arash Derambarsh, adjoint au maire et avocat, ne se dément pas. « C’est cohérent d’organiser la distribution le jour de la fête de la musique, cela permet de renforcer la visibilité et la dimension festive de la journée », souligne l’élu.

La gamme de sacs, plus large que les années passées, a séduit enfants et parents. « Je suis contente », sourit Tia, qui fera sa rentrée en CM1 et est repartie avec son sac rouge déjà sur le dos.

Autre nouveauté : au lieu des fournitures habituelles, chaque sac contenait un livre, grâce au partenariat mis en place avec le festival « Les mots libres ». Certains parents se sont réjouis de ce changement. « Le livre, c’est très bien, ça va l’aider à dormir et c’est plus cher que les stylos », approuvait ainsi Imen, 41 ans, mère d’un petit garçon de six ans.

Soucieux des difficultés rencontrées par les habitants de Courbevoie les plus fragiles, surtout depuis la crise sanitaire du Covid, Arash Derambarsh fait en sorte, avec ses partenaires, d’augmenter chaque année le nombre de cartables. Ce mercredi, il y en avait 500 de plus que l’an passé.

Ceux qui en profitent apprécient. Telle Marisa, 40 ans. « C’est très bien, ça nous aide financièrement car c’est un réel budget, les fournitures », remarque cette mère de deux enfants.

L’événement est financé entièrement par des fonds privés, grâce aux partenariats de Carrefour, Franprix et Dentsu. Arash Derambarsh refuse toutes subventions. « Je ne veux pas utiliser l’argent du contribuable que je juge réservé au bon fonctionnement des actions régaliennes », argue l’adjoint au maire.

L’international Cameron Woki à la distribution

Cette idée, il la partage avec les membres des entreprises auxquelles il fait appel. « C’est une contribution pour nos clients de tous les jours, qui sont aussi des habitants de la ville et des citoyens », approuve Malek Allek, directeur du Carrefour du quartier de Bécon.

La distribution, qui a duré quatre heures, demande six mois d’organisation en amont, pour établir les partenariats, acquérir les stocks et organiser les effectifs. Une trentaine de bénévoles aident au bon déroulement de la journée, notamment du Rugby club de Courbevoie.

20 enfants et adolescents du conseil municipal des jeunes (CMJ) ont aussi participé activement à la distribution, ce mercredi. La ville a également fait appel à trois rugbymen professionnels. Ainsi, les enfants ont-ils pu discuter avec Ryan Chapuis, Hassane Kolingar et Cameron Woki. À moins d’un mois de la Coupe du monde de rugby pour laquelle il se prépare, celui-ci a trouvé le temps de distribuer des cartables

Gaspillage alimentaire : Arash Derambarsh et le Maire de Courbevoie sauvent 250.000 repas en 3 ans

Le vendredi 3 février 2023 à Courbevoie, Jacques Kossowski (maire de Courbevoie) et Arash Derambarsh (adjoint au maire et élu à l’origine de la loi contre le gaspillage alimentaire) ont invité plus de 300 personnes lors de la conférence de presse pour la lutte contre le gaspillage alimentaire. La ville de Courbevoie a officialisé le chiffre de 250.000 repas sauvés et redistribués aux associations caritatives et aux démunis en seulement trois ans. Ce qui permet à cette ville de devenir la première ville française. De nombreux élus des Hauts de Seine et des Yvelines étaient présents.

Maître Arash Derambarsh dans l’émission TPMP chez Cyril HANOUNA

L’avocat Arash Derambarsh a dénoncé le tribunal médiatique dans l’émission « Touche pas à mon Poste » (TPMP)

Jacques Kossowski et Arash Derambarsh signent la Charte contre le gaspillage alimentaire Courbevoie

Cette conférence de presse, qui a eu lieu le jeudi 3 février 2022, a permis de faire le bilan d’une année de lutte contre le gaspillage alimentaire avec des invités prestigieux comme Karl OLIVE (maire de Poissy), Philippe LAURENT (maire de Sceaux), Madame Valérie PONS-PRÊTRE (Directrice du Centre Hospitalier Rives de Seine),…

Arash DERAMBARSH est à l’origine de la loi contre le gaspillage alimentaire votée le 3 février 2016.

Depuis qu’il est adjoint au maire dans la ville de Courbevoie au développement durable, une politique de « Ville zéro gâchis » a été mis en place à la demande du Maire Jacques KOSSOWSKI.

Très investie dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, la Ville de Courbevoie a donc participé activement à l’élaboration de la loi de 2016 et met déjà en place des actions sur cette thématique : installation de tables de tri dans les cantines scolaires, actions de sensibilisation aux biodéchets et au compostage au travers d’initiatives en lien avec le jardinage en ville (jardinage dans les écoles, jardins partagés en lien avec l’association Espaces…).

La présente charte d’engagement en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire a un triple objectif : créer des synergies pour que chacun puisse prendre part à cette lutte et adapte ses pratiques,  participer à la sensibilisation du grand public à la lutte contre le gaspillage alimentaire et contribuer à réduire l’impact économique.

En une seule année, plus de 70.000 repas ont sauvés !

Signature d’une charte historique contre le gaspillage alimentaire à Courbevoie

Nous avons fêté les 5 ans de la loi contre le gaspillage alimentaire.

À cette occasion, Monsieur le Maire Jacques Kossowski, Arash Derambarsh (adjoint au maire), la Start-up PHENIX, la Croix-Rouge française et les élus de la Ville de Courbevoie ont signé avec tous les directeurs des supermarchés de Courbevoie une charte Historique contre le gaspillage alimentaire.

Dorénavant, il n’y aura plus de gaspillage dans un supermarché dans notre ville. Chaque invendu sera redonné à une association pour les démunis (étudiants, retraités et classe moyenne).

crédit : Mahmoud Haroun

Lutte contre le gaspillage alimentaire : Arash Derambarsh en couverture du « Today in Seychelles ! »

Arash Derambarsh, adjoint au maire de Courbevoie et avocat au Barreau de Paris, Prix « Win Win » 2019 (équivalent du Prix Nobel pour le développement durable comme le rappelle France Info, Le Figaro et RTL) continue de valoriser la loi contre le gaspillage alimentaire (Food Waste).

C’est la République des Seychelles qui souhaite aujourd’hui voter cette loi inspirée par l’élu français.

Arash Derambarsh et Dentsu Aegis distribuent gratuitement 1500 cartables aux enfants de Courbevoie

Arash Derambarsh et Dentsu Aegis distribuent gratuitement 1500 cartables aux enfants de Courbevoie

« Courbevoie : 1500 cartables distribués gratuitement aux familles » (Le Parisien)

Comme chaque année, Arash Derambarsh et Dentsu Aegis ont distribué gratuitement 1500 cartables et fournitures scolaires aux enfants de Courbevoie.

Remerciements aux partenaires « Carrefour », « Franprix », « le Rugby Club de Courbevoie » et aux parrains Hassane Kolingar (Racing 92) et Ryan Chapuis (Stade Français)

Arash Derambarsh, avocat de Pierre Menes : « N’en faisons pas le coupable idéal »

Maître Arash Derambarsh, avocat de Pierre MENES

L’avocat de Pierre MENES, Maître Arash DERAMBARSH s’exprime dans la presse concernant son client.

A lire ses interviews ici

Arash Derambarsh : la Sorbonne reconnaît ses erreurs dans un rapport confidentiel selon “Le Courrier de l’Atlas”

L’avocat Maître Arash Derambarsh en interview avec la journaliste Sonia Mabrouk

La Sorbonne reconnaît ses erreurs dans un rapport confidentiel selon “ Le Courrier de l’Atlas ” concernant le supposé plagiat d’Arash Derambarsh sur sa thèse.

En effet, Courrier de l’Atlas a publié vendredi le contenu d’un rapport interne confidentiel de l’Université Paris 1 Sorbonne qui semble dédouaner Arash Derambarsh concernant sa thèse de droit : https://www.lecourrierdelatlas.com/arash-derambarsh-la-sorbonne-reconnait-ses-erreurs-dans-un-rapport/

Le Courrier de l’Atlas, qui avait sollicité l’université, explique : “A une majorité de nos questions, nous étions renvoyés à un rapport de l’enquête administrative interne”, un rapport qu’il ont réussi à obtenir. Ainsi dans ce rapport interne, l’Université confirme l’importance de recevoir une formation doctorale pour l’écriture d’une thèse. Rappelons qu’Arash Derambarsh n’en a jamais reçu et qu’il n’a jamais signé la moindre charte de l’Université. Le Courrier de l’Atlas indique que l’université confirme également qu’il n’y a eu aucune complaisance de la part de son jury de thèse.

Rappelons qu’Arash Derambarsh a été accusé de soutenir une thèse de complaisance. Concernant la confidentialité de la thèse, ce rapport interne dédouane Arash Derambarsh. Certains l’ont accusé d’avoir été à l’origine de cette demande. Il n’en est rien visiblement.

Enfin concernant le logiciel COMPILATION, l’Université aurait utilisé ce logiciel de la mauvaise façon. En effet, l’université aurait utilisé ce logiciel comme d’un outil « anti-plagiat » alors même que la société COMPILATION réfute fermement cela et continue de dire que son outil ne mesure que les similitudes et seule une main humaine peut établir le plagiat. Plagiat qu’il n’y avait pas dans la thèse d’Arash Derambarsh puisque tous les noms apparaissaient mais de façon éparpillées et maladroites (nom dans la bibliographie ou dans le corps de page notamment) : https://www.compilatio.net/blog/arash-derambarsh-conteste-la-fiabilite-de-compilatio

Rappelons que l’Université Paris 1 La Sorbonne avait condamné Arash Derambarsh pour la totalité de ces faits. Le journaliste du Courrier de l’Atlas, Yassir Guelzim, affirme dans son enquête que Thomas Clay (ancien président provisoire de cette université) n’a pas voulu révéler publiquement ce rapport.

A lire également l’article sur le site d’information de Stéphane LARUE : https://stephanelarue.com/arash-derambarsh-la-sorbonne-reconnait-ses-erreurs-dans-un-rapport-confidentiel-selon-le-courrier-de-latlas/

Courbevoie va devenir la ville française zéro gaspillage alimentaire

Ce 3 février 2021, nous fêtons le cinquième anniversaire de la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette loi prévoit deux mesures principales : elle oblige les supermarchés de plus de 400m² à créer un partenariat avec une association d’aide alimentaire pour faire don des invendus consommables. Cette loi interdit également aux distributeurs, sous peine d’une amende de 10.000 Euros, de rendre impropres à la consommation des invendus encore consommables.

A cette occasion, la Ville de Courbevoie se donne pour objectif de devenir une ville référence en Europe dans sa lutte contre le gaspillage alimentaire. 

Grâce au maire de Courbevoie, Monsieur Jacques Kossowski, une charte contre le gaspillage alimentaire vient d’être votée dans notre ville. Le maire de Courbevoie avait d’ailleurs déjà signé en 2015 notre pétition et proposition de loi contre le gaspillage alimentaire lorsqu’il était député des Hauts-de-Seine (https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillagealimentaire-en-europe-stopfoodwaste)

Objectif de cette charte : Que tous les supermarchés courbevoisiens fassent un partenariat avec une association caritative et qu’ils ne jettent plus les invendus alimentaires. Ainsi, cette charte va au-delà de la loi de 2016 qui impose aux seuls supermarchés de plus de 400m2 de donner leurs invendus à une association. La ville de Courbevoie implique donc tous les supermarchés et c’est une première en Europe ! 

Cette charte sera applicable dès ce 3 février 2021 à Courbevoie. C’est une première étape qui va impacter ensuite tous les secteurs d’activités comme les boulangeries, la restauration scolaire, la restauration collective, les hôpitaux ou encore les maisons de retraite.

Cette loi française a fait ses preuves. Et nous devons l’appliquer tant au niveau local qu’au niveau international. Ainsi avec cette crise sanitaire sans précédent provoquée par le « Coronavirus Covid-19 », il est plus que nécessaire de développer la solidarité et la fraternité en France et en Europe.  

La Fraternité doit être un des piliers de la construction européenne car c’est une valeur qui permet aux citoyens européens de se rapprocher.  Cela passe par une entraide alimentaire.

Une loi historique en France contre le « Food Waste »

Face à cette aberration, près de 10 millions de Français n’ont plus d’argent sur leur compte en banque à la fin de chaque mois et plus de 100 millions d’Européens vivent dans une situation de pauvreté sur le continent (sources : INSEE et Eurostat). 

En France, grâce à la loi, plus de 5000 nouvelles associations ont bénéficié des invendus alimentaires. Et plus de 10 millions de repas ont été distribués à des démunis. C’est une hausse de 22% du don alimentaire (chiffres confirmés par le programme alimentaire mondial des Nations Unies).

C’est une loi efficace qui a été immédiatement applicable et n’a rien coûté à l’Etat ni aux contribuables.

Mais pour que la loi soit pleinement efficace, elle se doit d’être européenne… et on ne peut pas se satisfaire de la situation dans l’Union Européenne aujourd’hui.

Avec cette crise sanitaire, la pauvreté s’est accrue partout en Europe. Et alors que beaucoup ont du mal à nourrir leurs familles et à faire face à la crise (étudiants, classe moyenne et retraités notamment), chaque supermarché, dans l’Union Européenne, continue de jeter plus de 40kg de nourriture par soir ! Cela correspond à 500€ de nourriture consommable.  

Il faut donc montrer des signes importants et concrets. Ainsi, que les chefs d’Etat de l’Union Européenne, comme le Président Emmanuel Macron, demande à étendre la loi sur notre continent en obtenant une directive européenne contre le gaspillage alimentaire.

L’impact sur le plan européen d’une telle directive permettrait d’éradiquer une partie de la faim sur notre continent. 

Cette directive, à l’image de la loi votée en France ou à Herstal en Belgique (grâce à Frederic Daerden) est simple : elle obligerait chaque supermarché à faire don de ses invendus à l’association de son choix. Elle faciliterait la récupération des invendus consommables d’un supermarché par des bénévoles. Ces derniers pourraient ensuite les distribuer immédiatement aux personnes nécessiteuses, notamment les SDF.

Cet encadrement légal Européen aurait trois conséquences :

1) Que chaque citoyen Européen puisse créer une association et obtenir une habilitation auprès des autorités compétentes.

2) Que chaque citoyen Européen puisse ensuite s’adresser à l’enseigne de son choix, afin que celle-ci lui remette les invendus pour une distribution le soir même.

3) Enfin, que si un supermarché refuse, il soit exposé à une lourde amende. En France, cette amende est de 10.000 € aujourd’hui.

La pétition « Stop au gaspillage alimentaire en Europe » soutenue par le Programme Alimentaire Mondial de Nations Unies, La Croix rouge et Action contre la faim) a déjà dépassé 1,6 millions de signatures. Nous sommes confortés dans l’idée que les Français et les Européens attendent cette loi.

Arash Derambarsh est adjoint du Maire dans la ville de Courbevoie et avocat au Barreau de Paris. À l’origine de la loi contre le gaspillage alimentaire en France, il a reçu le prix « Win Win » en 2019 (équivalent du prix Nobel pour le développement durable).

La presse en parle :

  1. « Courbevoie veut aider ses petits supermarchés à lutter contre le gaspillage alimentaire » (Le Parisien) 
  2. « Courbevoie : ville et supermarchés s’allient contre le gaspillage alimentaire » (Les Echos)
  3. « Courbevoie s’engage contre le gaspillage alimentaire avec tous les supermarchés de la ville » (ACTU)
  4. « Courbevoie lance une charte municipale pour faire appliquer la loi sur les invendus alimentaires » (Le Parisien)

Page 1 of 3

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén & With support of Alexandre Balmes