Le blog officiel d'Arash Derambarsh

Élu LR de Courbevoie

Month: novembre 2015

Arash Derambarsh lauréat du prix Edgar Faure du meilleur livre politique

——————————
——————————
——————————

AFP Paris – Le conseiller municipal (Les Républicains) de Courbevoie, Arash Derambarsh, a remporté mardi le prix Edgar Faure du meilleur livre politique pour son « Manifeste contre le gaspillage alimentaire », une cause dont il se veut le héraut.

Arash Derambarsh est un « ambassadeur du combat contre le gaspillage alimentaire », a estimé le jury du prix Edgar Faure, présidé par Rodolphe Oppenheimer, petit-fils de l’ancien président du Conseil sous la IVe République et président de l’Assemblée nationale dans les années 1970.

Le « Manifeste contre le gaspillage alimentaire » (Fayard) raconte le combat de l’élu des Hauts-de-Seine pour empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Un texte contre le gaspillage alimentaire avait été voté à l’unanimité en mai au Palais Bourbon, mais le Conseil constitutionnel l’avait ensuite censuré pour des questions de procédure.

Un nouveau texte visant à renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire aurait dû revenir mercredi devant les députés. Mais, en raison du bouleversement du calendrier parlementaire après les attentats du 13 novembre, ce nouveau texte sera finalement examiné le 9 décembre.

Porté par les députés Frédéric Lefebvre, Jean-Pierre Decool et Guillaume Garot, il reprend les dispositions adoptées en mai.

D’origine iranienne, né en 1979, Arash Derambarsh, directeur de collection chez l’éditeur Cherche-Midi, affirme avoir souffert de la faim à l’âge de 20 ans quand il était étudiant en droit à Nanterre. Pour mener le combat de sa vie, Arash Derambarsh n’a pas hésité à remuer ciel et terre, se rendant à l’Élysée, fréquentant assidument les couloirs de l’Assemblée et du Sénat.

Arash Derambarsh, qui anime un blog, est également très présent sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que le cinéaste Mathieu Kassovitz, qui signe la préface du Manifeste, a pris contact avec lui. Arash Derambarsh est « un jeune homme plein d’ambition qui peut agacer au premier abord tant sa constante énergie et son besoin de justice surprennent à notre époque », écrit le cinéaste dans la préface du livre, vendu 10 euros, et dont l’intégralité des droits d’auteur vont à la Croix Rouge française.

L’élu municipal est aussi à l’origine d’une double pétition, française et européenne, pour dire « stop au gâchis alimentaire » qui a recueilli plus de 210.000 signatures en France et plus de 734.000 en Europe.

Un second prix intitulé « Regard d’Edgar » (vote des internautes) a été remis mardi au livre « Politique et Éthique: Regards Croisés » (Bart and Jones), un ouvrage collectif coordonné par Nathalie Bordeau et David-Xavier Weiss.

L’intégralité des droits d’auteur de cet ouvrage seront reversés à l’association Le Refuge qui aide des adolescents et jeunes majeurs confrontés à des situations d’homophobie de la part de leur entourage.

Revue de presse : 


– AFP (Arash Derambarsh lauréat du prix Edgar Faure dumeilleur livre politique)

– Le Figaro (Le prix Edgar Faure pour Arash Derambarsh)

– Le Parisien (Arash Derambarsh lauréat du prix Edgar Faure 2015)

– Livres Hebdo (Arash Derambarsh, Prix Edgar Faure 2015)

– BSC News (Arash Derambarsh : un élu en lutte contre legaspillage alimentaire)

– Vidéo (Arash Derambarsh – Prix Edgar Faure 2015 par Christophe Train)

Portrait d’Arash Derambarsh dans le Figaro : « l’acharné anti gaspillage alimentaire »

Portrait d’Arash Derambarsh dans le Figaro : « l’acharné anti gaspillage alimentaire »

Le Figaro

Livre d’Arash Derambarsh : « Manifeste contre le gaspillage » (Fayard)

couverture livre

Manifeste contre le gaspillage (éditions Fayard) – 10 euros (intégralité des droits reversés à la Croix Rouge Française)

« À 20 ans, j’ai eu faim et honte de le dire. Il n’est pas simple, dans une société où l’image importe tant, d’avouer qu’on ne gagne pas beaucoup d’argent. À compter de ce jour, le combat contre le gaspillage alimentaire est devenu ma priorité. Comment tolérer cette aberration en bas de chez nous : des kilos de nourriture mis à la poubelle par les supermarchés, à deux pas des SDF qui peinent à se nourrir et dorment dans la rue ?

Avec l’aide de bénévoles et d’amis de ma ville, avec aussi le soutien de personnalités, j’ai initié une vaste mobilisation et réussi à faire plier la grande distribution : le 21 mai 2015, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité un amendement obligeant les grandes surfaces à distribuer leurs invendus à l’association de leur choix. Le Conseil constitutionnel l’a invalidé pour un motif de procédure, mais une nouvelle proposition de loi a immédiatement été redéposée, et elle sera votée très bientôt. Nos efforts ont aussi permis le vote d’un amendement au Parlement européen le 9 juillet.

À la fois récit de cette action collective et guide pratique, ce manifeste prouve qu’il est facile de cesser de gaspiller : en n’achetant que le nécessaire, en faisant ses achats dans le bon ordre, en comprenant mieux l’étiquetage et les dates de péremption, en apprenant à accommoder les restes, mais aussi en veillant à économiser l’eau et l’énergie.

Parce que chacun peut contribuer à faire reculer la faim dans notre pays et dans le monde. »

Né en 1979 à Paris, éditeur, thésard et futur avocat, Arash Derambarsh s’est engagé très tôt en politique. Depuis 2014, il est conseiller municipal à Courbevoie.

Préfaces de Mathieu Kassovitz et de Jean-Jacques Eledjam (président de la Croix-Rouge française), postface de Stéphanie Rivoal (présidente d’Action contre la faim).

vidéo Le Parisien TV (1)

vidéo Le Parisien TV (2)

 vidéo Le Parisien TV (3)

Le parisien gaspillage

A lire : Le Parisien  » Arash Derambarsh, l’indigné du gaspillage »

Lire également sur RFI : « Manifeste contre le gaspillage, plaidoyer pour une France sans faim »

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén & With support of Alexandre Balmes