Le blog officiel d'Arash Derambarsh

Arash Derambarsh – Élu LR de Courbevoie

Page 2 of 19

Arash Derambarsh au lycée Paul Lapie de Courbevoie

lycee-paul-lapie-1

Un plan de lutte contre le gaspillage dans les cantines scolaires sera lancé en 2017 – Le Figaro

«Doggy bag», choix des menus… Arash Derambarsh, conseiller municipal de Courbevoie, propose plusieurs pistes pour lutter contre le gaspillage dans les cantines scolaires. Il s’est rendu dans le lycée Paul Lapie de Courbevoie pour les présenter aux élèves. Reportage.

Choix des menus à l’avance grâce à une application sur smartphone, système de «doggy bag» pour emporter son dessert et le manger au goûter… Les idées d’Arash Derambarsh, élu de Courbevoie (LR), pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires ne manquent pas. Le conseiller municipal s’est rendu vendredi au lycée Paul Lapie de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, afin de présenter aux professionnels de la restauration scolaire et aux élèves les pistes qu’il proposera ensuite à la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

L’enjeu est énorme: on estime que 20 à 40% du budget denrée d’un établissement scolaire part à la poubelle. «Un lycée comme celui de Paul Lapie, qui compte 1400 élèves, génère environ 25 tonnes de déchets par an. En Ile-de-France, le gaspillage alimentaire coûte chaque année près de 19 millions d’euros à la région: il est plus que temps d’agir», déclare Arash Derambarsh, à l’origine d’une loi contre le gaspillage qui a été votée le 3 février 2016.

Différentes propositions pour répondre à une urgence

Arash Derambarsh avec Nicolas Duval et Victor Marostegan, fondateurs de la start-up Takeaways, et M. Le Cor (proviseur du lycée Paul Lapie)

«J’avais pensé à une application pour smartphone sur laquelle vous recevrez, une semaine avant, les menus proposés pour la semaine suivante», explique Arash Derambarsh aux élèves d’une classe de seconde. «Vous pourrez ensuite choisir le menu que vous préférez, ou signaler si vous êtes absents». L’objectif est double: empêcher de jeter à la poubelle des aliments non consommés, et permettre au chef de la restauration scolaire d’avoir une meilleure idée du nombre d’élèves qui déjeuneront à la cantine.

«J’avais aussi pensé à un système de «doggy bag» pour que vous puissiez emporter votre dessert et le manger lors du goûter», ajoute l’élu courbevoisien. «Des associations locales pourront également venir récupérer les restes de produits frais à chaque fin de service pour les redistribuer aux personnes qui ont faim.»

Associations et startups s’unissent contre le gaspillage alimentaire

Si les mesures proposées rencontrent un certain succès auprès des élèves, quelques objections surviennent: «Si vous nous proposez de choisir notre menu, on va toujours manger la même chose», réplique un élève de seconde. Les choix des élèves pourraient par ailleurs ne pas toujours être conformes aux normes GEMR-CN (Groupement d’Etude de Marchés en Restauration Collective et de Nutrition), qui visent à garantir la qualité nutritionnelle des repas servis. De même, le chef du restaurant scolaire trouve que le «doggy bag» est une bonne idée, mais que son fonctionnement reste à étudier: «Cela ne peut fonctionner que pour des produits secs, comme les fruits ou les gâteaux toujours emballés. En revanche, ce ne sera pas possible pour les produits frais, le risque sanitaire est immense.»

Le «doggy bag» à la française arrive dans nos restaurants

Quelle que soit la solution choisie, l’élu courbevoisien et les personnels de restauration insistent sur la nécessité de responsabiliser les élèves: «il faut qu’ils prennent conscience des quantités gaspillées». Car si les plats chauds servis à la cantine sont presque tous entièrement consommés, beaucoup d’aliments reviennent intacts ou à peine entamés. «Il y a avait du pain, alors j’en ai pris par habitude», admet un garçon. «J’ai commencé par le plat, du coup je n’avais plus faim pour l’entrée», ajoute un autre élève. Les élèves dénoncent également un manque de temps pour déjeuner: «il y a beaucoup de monde à la cantine et on n’avait plus le temps pour finir, alors on a laissé», expliquent-ils. Dans son combat contre le gaspillage, Arash Derambarsh a du pain sur la planche.

lycee-paul-lapie-2

Loi gaspillage alimentaire : Arash Derambarsh en Roumanie

Bonne nouvelle !

La Roumanie vient de voter la loi contre le gaspillage alimentaire !

Un soutien de plus pour une loi européenne.

Ici avec le député Florin-Alexandru Alexe (initiateur de la loi en Roumanie). La Roumanie avait apporté très rapidement son soutien à la loi contre le gaspillage alimentaire votée en France.

Massimo Bottura soutient Arash Derambarsh pour une loi mondiale contre le gaspillage alimentaire

Pendant la conférence Yedi (Istanbul – Turquie), Massimo Bottura a apporté son soutien à Arash Derambarsh pour une loi mondiale contre le gaspillage alimentaire.

During Yedi Conference (Istanbul – Turkey), Massimo Bottura has provided support to Arash Derambarsh for a global law against food waste.

 

L’un des plus grand chef au monde, Massimo Bottura (« Osteria Francescana » à Modène en Italie) apporte officiellement son soutien à Arash Derambarsh (conseiller municipal de Courbevoie) pour une loi mondiale contre le gaspillage alimentaire.

One of the greatest chef in the world, Massimo Bottura ( « Osteria Francescana » in Modena in Italy) officially supports Arash Derambarsh (Councillor of Courbevoie) for a global law against food waste.

Gaspillage alimentaire – Arash Derambarsh en Turquie et Roumanie

arash-derambarsh-turquie

turquie-arash-derambarsh

Conférence Yedi devant plus de 300 personnes et 50 journalistes pour valoriser la loi française contre le gaspillage alimentaire en Turquie

Je me suis rendu en Turquie et en Roumanie pour valoriser la loi contre le gaspillage alimentaire, votée le 3 février 2016 en France.

J’étais très honoré et j’ai rencontré des êtres humains fantastiques. La France est très respectée à l’étranger et je m’en suis aperçu très rapidement.

Arash Derambarsh et Aurelien Maillet (Consul général adjoint à Istanbul en Turquie)

Arash Derambarsh et Aurelien Maillet (Consul général adjoint à Istanbul en Turquie)

 

arash-derambarsh-roumanie

Arash Derambarsh et François Saint Paul (Ambassadeur de France à Bucarest en Roumanie)

Ces deux pays sont des pays amis de la France et sont de grandes civilisations.

L’objectif est que chaque pays vote la loi contre contre le gaspillage alimentaire afin d’aider la classe moyenne invisible et les démunis qui ont faim.

Gaspillage alimentaire – Arash Derambarsh invité de Bernard Poirette sur RTL

Arash Derambarsh sur RTL

Gaspillage alimentaire : « Il faut changer notre culture » de consommation

 

Arash Derambarsh, élu en Île-de-France, travaille sur la question du gaspillage en France. Il propose des méthodes simples, comme le doggy-bag, pour lutter contre ce fléau.

Le dimanche 16 octobre est la journée mondiale de l’alimentation. En France, elle est également une journée de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le gaspillage alimentaire est assez large, « on en a dans les supermarchés, les foyers, les hôpitaux, les cantines scolaires… », développe Arash Derambarsh, conseiller municipal Les Républicains à Courbevoie, devenu le « Monsieur anti-Gaspillage alimentaire » pour les Franciliens. Celui-ci dénonce un « problème culturel » empêchant de faire évoluer cette problématique et insiste sur la nécessité de « changer sa culture » de la consommation.

Une loi a été votée le 3 février pour lutter contre le gaspillage. « Chaque supermarchés jetait 50 kilos de nourriture consommable tous les soirs dans les poubelles. Cela représente 500 euros, et permettait de nourrir 100 personnes », explique Arash Derambarsh. Promulguée le 11 février, cette loi a notamment permis de balayer le scandale de l’eau de javel sur la nourriture.

 

10 millions de repas distribués

« N’importe quel citoyen peut créer sa propre association, obtenir l’habilitation et réclamer les invendus. Si le supermarché refuse, c’est une première dans le monde, c’est une amende de 3.570 euros. Depuis que la loi a été promulguée, plus de 3.000 associations ont bénéficié de cette loi et plus de 10 millions de repas ont été distribués », se félicite l’élu. Cette loi anti-gaspillage « coûte zéro euro au contribuable, zéro euro aux finances publiques, et cela bénéficie aux gens qui ont faim ».

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a confié à Arash Derambarsh « une mission qui aura vocation a être un laboratoire pour tout le pays ». Le gaspillage provoqué par les 470 lycées d’Île-de-France représente chaque année 18 millions d’euros. L’élu a pour projet de travailler avec « ceux qui créent des applications, avec les associations caritatives », ou encore en remettant au goût du jour une pratique pour laquelle les Français sont réticents : le doggy-bag. « C’est un problème culturel », avance Arash Derambarsh, qui explique que les Anglo-Saxons et les Scandinaves l’utilisent beaucoup. « On ne peut pas se comporter de cette façon lorsque des gens ont faim », insiste le conseiller municipal.

Arash Derambarsh nommé « Mr anti-gaspillage en Ile-de-France » par Valérie Pécresse

Valérie Pécresse a demandé à l’élu de Courbevoie Arash Derambarsh, qui a milité avec succès pour l’adoption d’une loi sur les invendus alimentaires dans la distribution, de travailler sur la mise en oeuvre d’un grand grand plan de lutte contre le gaspillage alimentaire au sain du conseil régional et dans les cantines scolaires.

Vidéo AFP TV (David Cantiniaux)

 

 

 

 

Gaspillage alimentaire : Message d’Arash Derambarsh pour Ruth Ellen Brosseau et Justin Trudeau

Gaspillage alimentaire : Message d’Arash Derambarsh pour Ruth Ellen Brosseau et Justin Trudeau

Le Canada va légiferer contre le gaspillage alimentaire avec le soutien d’Arash Derambarsh

Ruth Ellen Brosseau obtient l’appui d’Arash Derambarsh pour son projet de loi

canada

Le Canada va donc légiférer contre le gaspillage alimentaire avec le soutien d’Arash Derambarsh.

OTTAWA – Ruth Ellen Brosseau (députée Berthier-Maskinongé), porte-parole du NPD en matière d’agriculture, a reçu l’appui du conseiller municipal « Les Républicains » de la ville de Courbevoie en France, Arash Derambarsh, dans sa lutte au gaspillage alimentaire. M. Derambarsh est la personnalité politique instigatrice de la législation française visant à diminuer cette problématique. Depuis l’entrée en vigueur de la loi anti-gaspillage en France, Arash Derambarsh est en croisade contre le gaspillage alimentaire ailleurs dans le monde. Son appui s’ajoute à celui de plusieurs groupes (Second Harvest, escouade anti-gaspillage de l’Outaouais, les Moissons, Sauve ta bouffe, les amis de la terre de Québec) et d’éminents chercheurs (Paul Van der Werf, Éric Ménard).

« Je suis fier de joindre ma voix à celle de mon amie Ruth Ellen Brosseau dans la lutte au gaspillage alimentaire au Canada. En France comme ailleurs dans le monde, le gaspillage de denrées alimentaires est un fléau qui a des conséquences économiques, sociales et environnementales, a dit M. Derambarsh. Pour moi, il est urgent que le gouvernement canadien légifère afin que les denrées non vendues soient redistribuées plutôt que jetées. »

En 2015, les pertes causées par le gaspillage alimentaire représentaient 31 milliards de dollars au Canada. Chaque jour, une quantité non négligeable de denrées est jetée alors qu’elle pourrait être redistribuée aux 852 137 Canadiens qui se tournent vers des banques alimentaires chaque mois. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), chaque année, la perte volontaire de nourriture est estimée à plus de 1,3 milliard de tonnes, alors que 870 millions de personnes sont affamées chaque jour.

« C’est un immense plaisir pour moi de recevoir l’appui de M. Derambarsh, a mentionné Ruth Ellen Brosseau. C’est la preuve que la problématique du gaspillage alimentaire est d’actualité et qu’il est urgent pour le gouvernement de Justin Trudeau d’agir en implantant une stratégie visant à combattre ce fléau », a conclu la députée.

Arash Derambarsh en Macédoine – gaspillage alimentaire

Arash Derambarsh était en Macédoine (Skopje, Bitola et Strumica) pour convaincre le gouvernement macédonien de légiférer contre le gaspillage alimentaire.

ambassade-macedoine-arash-derambarsh

Il a été reçu par le Président de la Banque alimentaire de Macédoine, Dusko Hristov, Monsieur l’Ambassadeur de France à Skopje Christian Thimonier et Sébastien Botreau (membre de l’ambassade de France à Skopje).

macedoine-arash-derambarsh

Portrait d’Arash Derambarsh dans la presse

– Portrait et Biographie d’ARASH DERAMBARSH dans la presse française et international –

Arash Derambarsh AFP Joel Saget

               Arash Derambarsh AFP Joel Saget

Le Monde (Arash Derambarsh, l’« hyperactiviste » contre le gaspillage alimentaire)

Paris Match (Arash Derambarsh en guerre contre le gaspillage)

France 24 (Arash Derambarsh, l’élu français qui veut éradiquer la faim dans le monde)

Le Parisien (Arash Derambarsh, l’indigné du gaspillage)

Guardian (Man who forced French supermarkets to donate food wants to take law global)

Le Figaro (Arash Derambarsh, l’acharné antigaspillage)

The Independent (Supermarket food waste ‘must be banned by EU and US’, demands French politician Arash Derambarsh)

RFI (Le défi d’Arash Derambarsh contre le gaspillage alimentaire)

Var Matin / Nice Matin (Arash Derambarsh : la faim justifie les moyens)

Bondy Blog (Arash Derambarsh : du bruit et pas de gâchis)

Paris Normandie (au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire)

Mediaterranee (Quand les Inrocks et Libération se discréditent sur Arash Derambarsh)

L’est Républicain (Arash DERAMBARSH à Nancy : pour une loi européenne anti gaspi)

La saga des audacieux (Arash Derambarsh, au service de l’altérité)

L’Express – AFP (Arash Derambarsh lauréat du prix Edgar Faure du meilleur livre politique)

Le Nouveau Cénacle (Arash Derambarsh, Une Cible Facile Pour La Presse Paresseuse)

L’Yonne Républicaine (Arash Derambarsh : le gaspillage est l’affaire de tous)

One Heart (Le combat quotidien d’Arash Derambarsh)

La Croix (Ces héros ordinaires qui nous font du bien. Arash Derambarsh, 36 ans, élu municipal En finir avec le gaspillage alimentaire)

Star of Service (Arash Derambarsh veut mettre fin au gaspillage alimentaire)

Au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire

Journal « Paris Normandie » : Au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire

Consommation. À l’initiative de la loi contre le gaspillage, Arash Derambarsh était hier jeudi soir au Havre.

arash derambarsh

Arash Derambarsh, poursuit sa croisade contre le gaspillage (photo D. R.)

Arash Derambarsh, auteur du Manifeste contre le gaspillage (Fayard), couronné par le prix du livre politique Edgar-Faure (2015), donnait hier jeudi soir une conférence sur ce thème auprès de membres du comité de circonscription des Républicains. « Simple » conseiller municipal de Courbevoie (92), il est à l’initiative de la loi sur le gaspillage alimentaire bientôt de portée européenne.

Où en est votre lutte contre le gaspillage ?

Arash Derambarsh : « À peine élu conseiller en mars 2014, je mettais en place une initiative contre le gaspillage alimentaire auprès de supermarchés de la commune. En France, chaque soir, les grandes surfaces jettent en moyenne 50 kg de nourriture consommable, de quoi nourrir 100 personnes. Je lançais une pétition afin de permettre la distribution immédiate. Mais il fallait cristalliser l’opinion publique et créer un encadrement légal. Une loi sera finalement votée à l’unanimité le 9 décembre 2015 à l’assemblée nationale puis le 3 février au Sénat. Le parcours ne s’arrête pas là. En Europe 100 millions de personnes ont faim. Une pétition ayant recueilli 800 000 signatures devrait permettre de mettre en place une initiative citoyenne. Dans le même temps, un amendement sur le gâchis alimentaire a été adopté par le Parlement européen. Il nous faut la signature de Jean-Claude Juncker (président de la Commission européenne) afin de faire ratifier une loi par les états membres. »

Je me dois de renvoyer l’ascenseur

Plutôt que de recycler, le problème n’est-il pas en amont ?

« C’est le cœur du sujet. Mais il fallait cette loi pour stopper l’hémorragie. Les supermarchés jetaient la nourriture et récupéraient la TVA tout en prétextant la date de péremption pour mettre d’autres produits en rayon. Les deux perdants sont les agriculteurs qui vendent à perte et les consommateurs qui voient leur pouvoir d’achat fondre. Oui, il faut remettre à plat la production, la transformation, la distribution et la consommation. Je prépare un livre sur ce thème dont la sortie est prévue pour fin février 2017. »

Comment expliquer que vous soyez parti, un peu seul au monde dans une telle bataille ?

« On m’a souvent répété que c’était impossible. Mon parcours difficile est à l’origine de ce combat. Lorsque j’ai pris mon indépendance, étudiant, à 19 ans, je ne vivais qu’avec 800 € pour un loyer de 400 €. Soit trois semaines tous les mois à bricoler. La République m’a donné les outils pour réussir. J’ai soutenu ma thèse en droit, je serai prochainement avocat, je suis élu. Je me dois de renvoyer l’ascenseur à ce pays qui m’a fait grandir. Si possible dans l’intérêt général. C’est l’essence même du politique. »

Sollicité bien avant l’adoption de cette loi, un directeur d’hypermarché du Havre, lui reprochait de stigmatiser la grande distribution, notant au passage que son magasin assurait déjà le don de denrées alimentaires. Que lui répondriez-vous ?

« Je ne m’adresse pas aux supermarchés qui font bien leur travail. Je m’adresse à tous les commerces. Je ne suis pas là pour mettre des bons points. Je ne dirais pas que ce directeur fait une bonne chose. Il fait juste quelque chose de normal. Je ne suis pas là pour stigmatiser mais poser un cadre juridique. »

Oui mais la grande distribution n’est pourtant qu’à l’origine de 5 % du gaspillage alimentaire…

« Effectivement. Mais aborder le débat de cette façon c’est mal le poser. Comme le fait souvent la grande distribution. Ce sont pourtant ces 5 % qui nourrissent les pauvres, les démunis. L’urgence est là. Les consommateurs sont responsables de 45 % du gaspillage. Mais ce n’est pas parce que vous n’allez pas finir votre assiette que vous allez le donner à quelqu’un dans la rue. Question de décence. Oui, il faut imaginer un autre projet de société. On passe alors dans le moyen voire le long terme. »

PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTOPHE FREBOU

Contact : www.arashderambarsh.fr

Le gaspillage alimentaire : le combat d’ARASH DERAMBARSH

Le gaspillage alimentaire : le combat d’ARASH DERAMBARSH (vidéo Youtube)

Figure de la lutte contre le gaspillage alimentaire, Arash Derambarsh est aujourd’hui un homme heureux, la France s’est dotée le 9 décembre dernier d’une loi permettant de lutter contre ce fléau.

En 1979, les parents d’Arash fuient l’Iran et son régime oppressif pour venir s’installer en France. D’une mère photographe et d’un père réalisateur, il naît le 25 juillet de cette même année dans le 13eme arrondissement de Paris.

Sa première expérience de la faim, il l’a connue à 20 ans lorsqu’il était étudiant en droit à Nanterre. Il lui arrivait de ne manger qu’une fois par jour. C’est durant cette sombre période qu’il s’est forgé cette volonté infaillible de lutter contre ce fléau touchant encore aujourd’hui des millions de français.

Il décide alors de s’engager en politique pour pouvoir agir rapidement. En 2014, il est élu conseiller municipale de Courbevoie, la ville qui l’a vu grandir.

Arash est avant tout un homme de terrain. En décembre 2014, il distribue, avec l’aide de quelques bénévoles, des invendus alimentaire issus d’un supermarché de Courbevoie. Il utilise un vide juridique permettant de contourner la chaine du froid. Il faut pour cela que les produits distribués soient consommés dans les 4 heures après leur redistribution. Pendant deux mois, 50 personnes bénéficient tous les soirs de cette aide alimentaire.

En mai 2015, il fait voter à l’Assemblée un amendement obligeant les grandes surfaces à distribuer leurs invendus alimentaires, amendement déclaré inconstitutionnel en août. Mais Arash ne baisse pas les bras pour autant.

Il publie en novembre 2015 son Manifeste contre le gaspillage chez Fayard. L’acteur et réalisateur Mathieu Kassovitz lui apporte son soutien : « Un jour de promenade sur les réseaux, je tombe sur les publications d’Arash en train de redistribuer de la nourriture gâchée quotidiennement par les grandes surfaces (…) Il faut des idées et les mettre en pratique. C’est exactement ce que fait Arash, jeune homme plein d’ambition qui peut agacer au premier abord tant sa constante énergie et son besoin de justice surprennent à notre époque » écrit-il dans la préface du livre. Il soutiendra aussi sa pétition en ligne sur change.org « Stop au gâchis alimentaire en France » qui a recueilli plus de 760.000 signatures.

L’ouvrage est aussi soutenu par le milieu associatif. En plus de Mathieu Kassovitz, il est préfacé par Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge française, et postfacé par Stéphanie Rivoal, présidente d’Action contre la faim. Le livre est vendu 10 euros et l’intégralité des droits d’auteur sont redistribués à la Croix Rouge française.

Assemblée nationale, 9 décembre 2015, Arash Derambarsh franchit une grande étape en faisant voter à l’unanimité une loi contre le gaspillage alimentaire. Un exemple de ténacité.

Mercredi 3 février 2016, le Sénat a voté définitivement et à l’unanimité la proposition de loi.

Arash Derambarsh – France says NON to wasting food

Arash Derambarsh – France says NON to wasting food

The Independent : Arash Derambarsh spearheaded the campaign against Food waste in France and Europe

Arash Derambarsh – Rentrée pour tous à Courbevoie !

Opération « Rentrée pour tous à Courbevoie » le mercredi 7 septembre 2016

Distribution de 500 cartables et 1200 crêpes pour les enfants de Courbevoie

Organisation : Club « Courbevoie 3.0 » (Arash Derambarsh)

Remerciements : « Les ailes de BFG Capital », Dentsu Aegis, Agence Don en Nature et « West Club Fitness » (Kamran Rahimian)

500 cartables gratuits distribués à Courbevoie le mercredi 7 septembre

 
Après les vacances, voici venu le temps de la rentrée pour chacun de nous.
Avec Dominique Guillouard, nous souhaitons bon courage à tous les fonctionnaires de la ville, et en particulier à tous les enseignants.

Nos pensées vont ensuite évidemment à tous les élèves de Courbevoie (maternelle, école primaire, collège, lycée et tous les bacheliers).

Pour vous aider et vous accompagner dans cette réussite, nous vous proposons une distribution gratuite de 500 cartables et fournitures scolaires :

– le mercredi 7 septembre (12h à 18h30) au 4, place de Saverne chez Dentsu Aegis face au commissariat de police de Courbevoie rue de Bezons. Un goûter sera aussi distribué !

Aux parents, nous voulons dire que l’éducation de vos enfants demeure notre priorité.

Cette priorité, d’aider les familles qui en ont le plus besoin, est un principe Républicain : aucun enfant ne restera sur le bord du chemin !

Courbevoie est une ville qui souhaite la réussite de tous les élèves et c’est le sens de cette opération « Rentrée pour tous » qui aura lieu chaque année.

Dans ce monde devenu complexe, les deux clefs de la réussite sont le savoir et l’expérience. Et nous aiderons cette génération que nous aimons et à laquelle nous croyons.

Nous tenons à remercier nos précieux partenaires et soutiens « les ailes de BFG Capital » (Ali Reza Gorzin, Delphine Attal), les membres de « Courbevoie 3.0 » (notamment Jeremy Brouillaud, Catherine Abou Haydaret Michel Chopinaud) et l’agence du « Don en Nature ».

Par ailleurs, nous tenons à remercier le groupe DentsuAegis (Thierry Jadot, Marie-Helene Polloni, Paul-Jean Toulemonde, Olivier Bischoff, Olivier Peulvast,…) et West Club Fitness (4ter rue Diderot 92150 Suresnes) puisqu’ils sponsorisent également notre équipe senior de football « Courbevoie Sports ». Merci pour votre générosité.

Nous continuerons à créer de l’énergie positive pour notre ville. Et nous voulons investir sur l’amour entre les uns et les autres. C’est le destin de la France, un grand pays.

Rendez vous donc le mercredi 7 septembre pour la distribution gratuite des  500 cartables et fournitures scolaires.

Arash Derambarsh

Page 2 of 19

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén & With support of Alexandre Balmes